L’entreprise dont vous êtes le héros…

calendrier.png 06/12/2016

A l’occasion de la 15ème édition de la Rencontre Internationale des Responsables Intranet et RSE, retour sur deux journées riches en partage d’expériences et débats autour des Réseaux Sociaux d’Entreprises et des outils collaboratifs, où le collaborateur revient pleinement au cœur des enjeux de transformation digitale de l’entreprise. Forcément chez MyCrowdCompany, on a beaucoup aimé…

L’entreprise dont vous êtes le héros… 

A l’occasion de la 15ème édition de la Rencontre Internationale des Responsables Intranet et RSE, retour sur deux journées riches en partage d’expériences et débats autour des Réseaux Sociaux d’Entreprises et des outils collaboratifs, où le collaborateur revient pleinement au cœur des enjeux de transformation digitale de l’entreprise. Forcément chez MyCrowdCompany, on a beaucoup aimé…

Come Together

Organisé par Céline Boittin d’Infopromotion, présidé par Jane McConnell, consultante et spécialiste des « Digital workplaces » et des organisations, le programme de ces deux jours était dense : une dizaine d’études de cas et 4 débats, un casting regroupant plus d’une vingtaine d’intervenants provenant de grandes entreprises et associations internationales, mais surtout une assemblée curieuse et avide de découvrir l’état de l’art des RSE en 2016. Et en la matière, pas de doute, les participants ont été servis. Avec différents niveaux de maturité, les entreprises ont pris en main le sujet, et de nombreuses problématiques techniques et fonctionnelles ont pu être ainsi abordées à travers les différents cas d’usages présentés :

  • Comment organiser un RSE avec des populations en situation de mobilité ?
  • Qui doit être en charge du RSE au sein de l’entreprise ?
  • Comment intégrer les cols blancs et les cols bleus dans un même RSE ?
  • Faut-il utiliser un seul outil ou organiser ses outils collaboratifs à travers un portail ?
  • Comment organiser sa recherche documentaire ?
  • Comment améliorer l’expérience utilisateur de ses collaborateurs ?
  • Comment réussir une migration vers de nouveaux outils ?
  • Comment identifier et valoriser les expertises ?

Mais si chacune de ces problématiques a pu être traitée en détail, l’essentiel de la journée était ailleurs : les grands groupes l’ont parfaitement compris, la digitalisation de l’entreprise passera par le collaborateur ou ne sera pas.

Another brick in the wall

Un mot clé était à l’honneur durant ces deux jours : le décloisonnement. Et en la matière, l’avis des experts est unanime : le Réseau Social d’Entreprise est une arme redoutable pour briser les silos de l’entreprise face aux anciens Intranets où seule la communication Corporate était présente. A travers la mise en place de communautés, professionnelles mais également extra-professionnelles, les collaborateurs se rapprochent, échangent, communiquent, travaillent ensemble. Il est compliqué d’obtenir un ROI de la mise en place de ces nouveaux outils (ce qui constitue une véritable difficulté), mais ils apparaissent comme un levier essentiel dans la recherche d’horizontalité. Et les craintes initiales sont balayées par l’expérience : très peu d’abus sont constatés sur les RSE. Les collaborateurs ont une approche extrêmement professionnelle dans leurs usages et l’auto-modération fonctionne parfaitement.

transformation digitale

Lost in disruption

Autre problématique abordée par l’ensemble des experts : la mise en place nécessaire de nouveaux modes de management. Les difficultés pour les managers sont grandes car les nouveaux modes collaboratifs sont sources d’inquiétudes, de craintes de perte de contrôle. La transformation digitale de l’entreprise doit forcément passer par un accompagnement différent : lâcher-prise, ouverture, confiance… En la matière, il est nécessaire de rassurer le manager, en réalisant par exemple du reverse mentoring, et en lui attribuant de nouvelles tâches nécessitant l’acquisition pour celui-ci de nouvelles compétences et une approche différente – le manager devient alors un véritable coach et animateur des initiatives de l’entreprise. La responsabilisation du collaborateur n’est alors plus perçue comme une perte de pouvoir pour le manager.

Time for a change

Si nous ne devions retenir qu’une phrase de ces deux jours, cela serait certainement celle prononcée durant un débat par Jan Vanoudendycke : « il faut accepter que les réponses puissent venir d’ailleurs ».

D’une approche Top Down à l’entreprise libérée, d’un manager porteur et garant de l’expertise à une compétence recherchée, partagée et valorisée au sein de communautés, les entreprises ont pris à bras le corps l’intégration de leurs collaborateurs à la transformation de l’entreprise. Briser les silos, mettre l’intelligence collective au service de l’innovation, la mise en place d’outils au service d’une stratégie globale… Ces deux journées n’ont fait que renforcer les convictions qui sont celles de MyCrowdCompany.

Et à la réponse que certains clients peuvent nous faire, « votre solution est très intéressante mais nous ne sommes pas assez matures pour cela », nous leur répondons avec confiance, vos collaborateurs le sont.

Retrouvez-nos offres d’engagement des collaborateurs en cliquant sur ce lien

Partager cet article

icon-twitter    icon-facebook    icon-linkedin   

1