Les 10, 11 et 12 avril dernier, MyCrowdCompany était présente à l’évènement Innov8rs Paris

calendrier.png 02/05/2019

Trois jours dédiés aux innovateurs corporate avec une question en toile de fond : « Comment innover ? ».
Une vaste question, ambitieuse aussi, qui comme toute question qui mérite une réponse, soulève son lot d’autres questions.

La première : « Qu’est-ce que l’innovation ? » Dans le cadre d’Innov8rs, l’innovation est une façon d’améliorer l’existant, d’interroger l’établi, d’explorer l’inconnu avec pour objectif d’avoir plus d’impact, professionnel d’abord, humain surtout. Parce qu’Innov8rs a été le rassemblement d’une communauté de personnes qui veulent participer à quelque chose de plus grand qu’elles. Une communauté qui exerce dans de grands groupes avec la légitimité d’initier le changement, d’individus qui ont créé leur entreprise pour disrupter un marché ou remplir une mission peu représentée, de personnes qui exercent leur métier auprès de plusieurs organisations différentes, de personnes qui toutes ont en commun la volonté d’innover pour faire mieux.

La seconde alors : « Comment faire mieux ? » C’est autour de sujets tels que l’innovation digitale, l’intrapreneuriat, le management de l’innovation, le leadership et la culture agile que des réponses se sont dessinées, toutes convergentes vers un même point : celui d’un état d’esprit.

L’état d’esprit de l’entrepreneur : celui qui entreprend et qui porte son regard sur un horizon infini. C’est avec cet état d’esprit que toutes les personnes présentes ont pris la parole, écouté ou échangé.
C’est avec cet état d’esprit que Céline Degreef, Fondatrice de MyCrowdCompany, a construit son workshop. Un workshop qui a été conduit avec la même dynamique que celle qui a porté la création et le développement de MyCrowdCompany. Au cœur du choix de Céline de quitter LVMH pour créer son entreprise se trouvait la source de son inspiration et de sa mission : celle de déployer des programmes d’intrapreneuriat au sein des entreprises. C’est ici que naît l’innovation : dans la démarche de résoudre un problème. L’innovation naît d’une insatisfaction qui devient perspective. En l’espace de quatre ans, Céline a réussi à résoudre des problématiques d’entreprise, intrinsèquement lié à des problématiques humaines :

Quel autre choix pour un salarié que de quitter une entreprise quand ses aptitudes ne sont pas mises à profit, quand sa marge d’apprentissage se réduit, quand son sentiment de faire une différence s’érode ?

En réponse à ces questions de plus en plus prégnantes, l’intrapreneuriat s’est fait une place au soleil dans le paysage corporate en quête d’innovation.
L’intrapreneuriat est la preuve que l’innovation n’est pas à la portée unique des leaders, des chefs d’entreprise, des innovateurs définis par une fiche de poste :

L’intrapreneuriat est la naissance d’une impulsion positive au sein de l’entreprise, qui vient d’un endroit où personne ne regarde.

L’une des questions à laquelle répondent les clients de MyCrowdCompany est bien celle-ci : « Comment se construit un bon programme d’intrapreneuriat ? »

  • Avec le soutien d’interlocuteurs leaders dans l’entreprise : Comité exécutif, Directeur Financier, DRH, Directeur innovation, etc
  • Avec l’investissement de personnes qui ont la volonté d’innover et de s’investir dans le projet qu’elles défendent,
  • Avec la conscience des intrapreneurs d’œuvrer pour le bien commun et la pérennité de l’organisation
  • Avec des valeurs partagées entre l’entreprise et l’intrapreneur,
  • Avec la mise à disposition de l’entreprise de ressources financières, humaines ou de temps pour permettre aux intrapreneurs de réaliser les projets,
  • Avec l’état d’esprit inhérent à une démarche d’innovation : la prise de risque, l’acceptation de l’échec, l’essai multiple, la résilience, l’agilité et l’audace.

 

Finalement, l’innovation comme l’intrapreneuriat (et l’entrepreneuriat) sont des démarches humaines. Des démarches dont il convient d’accepter les limites comme les opportunités qu’elles peuvent apporter au lieu de les laisser s’ériger en peur ou en frustration.

Les leaders présents lors d’Innov8rs avaient des messages communs, des questions sans réponse et une histoire qui, comme l’innovation, évoluent en permanence.
En voici des extraits :

  • La façon dont sont les choses n’est pas toujours la façon dont les choses doivent être ;
  • Pour innover, il faut se sortir de l’équation ;
  • Il convient parfois de faire avant de réfléchir et de croire en l’expérience pour nous guider vers le « mieux faire » ;
  • Il faut réduire l’écart entre l’entreprise et ses clients, le manager et ses employés ;
  • Il faut mettre les choses à la portée de tous, surtout les idées ;
  • Il faut savoir quand il convient de décider au lieu de mesurer.

Innov8rs était immersif, intimiste, international et l’innovation se mêlait à l’évident. L’évidence que le rassemblement humain multiplie les actions et les perspectives et permet à chacun d’élargir son champ de pensées et de possibles. Un événement qui a confirmé que l’audace et l’intuition n’ont de sens qu’une fois qu’elles ont été confrontées aux autres. Et que même si innover vient d’une idée, elle nait le jour où l’usage qu’en ont fait les autres l’aura prouvé.

Partager cet article

icon-twitter    icon-facebook    icon-linkedin   

Ils nous font
confiance

3