calendrier.png 16/12/2016

Corporate Hacking : MyCrowdCompany était à Ré[email protected] pour réinventer le travail

Les jeunes, moteurs du changement en entreprise

 

Focus sur l’intervention de Céline Degreef, Fondatrice et Présidente de MyCrowdCompany

Les chiffres l’attestent : la création d’entreprise chez les jeunes est une tendance de fond avec un bond de +208% depuis 2002! L’enjeu pour les entreprises : rester attractives aux yeux des millenials en leur donnant les moyens d’entreprendre directement au sein de l’entreprise. Comment ? En initiant des programmes d’intrapreneuriat, des challenges d’innovation où ils pourront agir et être au cœur de la transformation. La boîte à idées ne suffit plus ! Elle laisse place à une implication plus engagée : il ne faut plus seulement donner ses idées mais les porter, mener campagne, mobiliser autour de soi et participer à la concrétisation du projet. Avec Enedis par exemple, nous leur permettons de mener une véritable démarche d’accélération/incubation des idées afin de les transformer en projets concrets : les collaborateurs peuvent porter leur projet, structuré en mission, en renseignant les compétences dont ils ont besoin pour le mener à bien. Chaque contributeur peut alors s’investir directement en temps sur les missions qu’il aura choisi et ce, en fonction de ses compétences. L’engagement, sujet clé pour l’entreprise, prend ici tout son sens !

Autre exemple pour un client cabinet de conseil qui cherchait à valoriser l’inter-contrat. Comment mobiliser ses consultants durant cette période sur des sujets de fond, innovants et qui font sens pour le cabinet (nouvelles offres de service, labs à mettre en place, nouvelles tendances…) ? Avec notre plateforme ils organisent des challenges durant lesquels chaque collaborateur peut à la fois porter un projet ou participer à celui de son choix grâce à une cagnotte dédiée en nombre de jours, qu’il peut allouer à sa guise pour participer concrètement à la mise en place du projet.

Aujourd’hui, si les entreprises ne donnent pas le pouvoir aux jeunes, ils le prendront ! Génération Connectée représente un exemple d’initiative chez EDF mis en place directement par les collaborateurs du Groupe (toutes générations confondues !). Menée hors cadre managérial, ce projet reflète la volonté de réinventer l’entreprise, faire bouger les lignes, sans autorisation, en mode « corporate hacking ».

Chez MyCrowdCompany, notre plateforme a une ambition : celle de donner la parole et du pouvoir d’action aux collaborateurs sur des programmes d’intrapreneuriat, des challenges d’innovation et du bénévolat ou mécénat de compétences et ainsi permettre aux entreprises de capitaliser sur leur engagement pour en faire un véritable atout de performance.

Les nouveaux modes de collaboration doivent être impulsés par le top management et le véritable défi concerne leur appropriation par le middle management. Une solution : fonctionner en Test&Learn par Business Units pour en faire un proof of concept applicable à toute l’entreprise. Le DRH a quant à lui un véritable rôle à jouer pour intégrer l’innovation, la collaboration et l’intrapreneuriat dans les objectifs des collaborateurs et libérer ainsi les forces vives.

D’après Aude Serès, Rédactrice en Chef Economie chez Figaro.fr, les jeunes sont de plus en plus exigeants. Loin du « métro boulot dodo » ils aspirent à pouvoir concilier vie professionnelle et vie personnelle.

Pour Edouard Malo-Henry, DRH de la Société Générale, la génération Y partage avec plus de vigueur et de force une demande qui est quant à elle, intergénérationnelle : une demande de sens. On attend de pouvoir exprimer sa voie et ses idées : il s‘agit de la condition sine qua non pour être engagé. Le modèle de fonctionnement historique, hiérarchique, en silo, est en voie d’épuisement. Ce n’est pas l’arrivée des Y ou Z, mais la voix plus forte de cette jeune génération, qui réinvente le modèle de l’entreprise. Et la voix de ses acteurs au service de l’entreprise les érigent en véritables hacktivateurs.

Ce qu’il ne fallait pas manquer

L’entreprise devient LifeStyle

L’entreprise prend la forme d’un véritable projet de société auquel les jeunes veulent adhérer. Pour les jeunes générations, il doit amener chaque jour du renouveau : chaque jour devient un happening.

L’entreprise est repensée en communautés car la digitalisation a permis de repenser les modèles en écosystème. Elle a recréé du lien humain dans les nouvelles formes de travail et a redonné le pouvoir aux collaborateurs, en créant de nouveaux usages. 60% des jeunes espèrent pouvoir prendre des initiatives et 40% souhaitent prendre des risques et contribuer à mettre en place des projets audacieux (1).

Face à un collaborateur averti, en quête de sens, exigeant, les nouveaux modèles donnent plus de liberté et de capacité à l’individu, repositionnant alors le rôle des managers. Le Management doit évoluer et passer d’un management de la contrainte à un management de la confiance. 67% des jeunes veulent sentir que leur manager leur font confiance (2). Intégrée dans les objectifs, l’innovation devient un levier de performance et le manager se fait catalyseur des échanges. Le leadership est repensé en faveur de l’émergence d’un écosystème apprenant et ouvert.

L’entreprise devient un lieu de vie

Le télétravail devient vecteur de confiance, le collaborateur est nomade. Les espaces de coworking se développent. Combiner efficacité et bien-être devient le paradigme du travail aujourd’hui. Le lieu de travail devient un social workplace : le lieu de la communauté sociale et du construire ensemble.

Les quartiers d’affaires évoluent. A l’image de la défense, quartier d’affaire et de vie, l’immobilier s’efface au bénéfice des utilisateurs : on apporte davantage que des m2 et des services. A l’ère dématérialisée du travail, sera-t-on demain sans bureau fixe ?

L’entreprise devient une aventure collective

Il y a un lâcher prise sur la marque employeur pour tendre vers le user generated content. L’entreprise, ce sont ses collaborateurs qui en parlent le mieux et qui l’incarnent, devenant alors ses premiers ambassadeurs.

Il n’y a pas de modèle unique d’organisation : il y a des futurs. La révolution se fait avec le collectif, le monde de demain s’invente collectivement.

(1)(2) Etude JLL – Les Générations Y et Z réinventent l’entreprise

REGARDEZ LA VIDEO

Partager cet article

icon-twitter    icon-facebook    icon-linkedin   

2