Chronique#02- Adopte ma boss :
Cow-working, l’amour vache

calendrier.png 07/11/2016

Ah l’hiver qui pointe le bout de son nez…

La sainte saison des raclettes, du vin chaud et des microbes. La saison où affronter la vie seule ressemble à une épreuve de Koh Lanta (le soleil et la plage en moins, la bouffe en plus). Dans ce contexte, j’ai beaucoup réfléchi afin de mobiliser toutes mes forces pour le plan d’attaque #AdopteMaBoss. C’est après un Berroca Boost et 2 cafés, en relisant l’article de Céline sur Frenchweb, que l’idée tombe comme ma dignité après 3 verres. L’amour, c’est comme une campagne de Crowdfunding : tout repose sur la capacité à mobiliser son premier cercle. Ma voix intérieure me crie : GENIE ! Commençons donc par le commencement : l’homme idéal de Céline se trouve peut-être sous nos yeux depuis le début, au Remix, l’espace de co-working où nous avons posé nos valises.

Ma proposition est la suivante : transformer notre espace de co-working en une version urbaine de l’Amour est dans le Pré : « L’amour est au Remix » avec les startuppers qui auraient remplacé les agriculteurs (pas de vaches ni de tracteurs dans cette édition mais vraisemblablement quand même des pelles et des râteaux). Et puis ensuite, les candidats : entre startuppeurs, fondateurs, entrepreneurs, directeurs artistiques, webdesigners, illustrateurs, photographes, réalisateurs, scénaristes, communicants… Il n’y a que l’embarras du choix dans ce casting de graines de talent. Et finalement, si on y réfléchit bien, TOUS les espaces de co-working sont potentiellement une destination love : c’est le QG de tout startupper qui se respecte (et donc un vivier non négligeable de prétendants).

Le top 5 des raisons pour lesquelles un espace de co-working est finalement THE place to be pour trouver l’amour : 

  1. Tu peux compter sur les multiples events communautaires organisés pour inciter au rapprochement : les déjeuners, les pitchs, les soirées (qui réussissent plutôt bien à certains membres de la team… ok pas le lendemain) : autant de rencontres win-win en perspective.
  2. C’est comme une super réunion de workaholics anonymes. Personne ne te fera jamais de leçon de morale lorsque tu fais le pilier de bureau ou que tu en es à ton 22ème café de la journée
  3. Tu dis adieu à la solitude : à toute heure du jour et de la nuit tu y trouves un partenaire de galère, et plus si affinités. A vous les torrides soirées de bouclage.
  4. Tu approches la crème de la crème avec un écosystème aux petits oignons, lors des conférences, ateliers, séminaires… organisés avec des intervenants externes (rdv à la startup calling ?). De quoi ne jamais te laisser sur ta faim et élargir le cercle de tes potentielles targets.
  5. Entre deck, lead, GrowthHacking & SEO… tu es enfin entouré d’autochtones qui parlent et comprennent ton langage. Un premier pas vers le langage du corps.
#adoptemaboss celine degreef

Je lance donc un appel d’offres « #Draguecommeunstartupper » :

Si toi aussi tu es co-worker, du Remix, de Numa, de La Ruche, de la Mutinerie, du Coworkshop, du Tank, du Lawomatic, de Creatis, de Draft, de Becoworking, de Mozaik Coworking ou autre, et que tu es charmé par le portrait de Céline, envoie-nous ta propale par mail, sms, réseaux sociaux ou pigeon voyageur, et on t’invitera dans notre QG !

En attendant, n’ayez crainte la quête du grand amour continue et pour ça, Céline peut compter sur moi : je ferai tout pour que la seule chose qu’elle chope ne soit pas une gueule de bois.

Partager cet article

icon-twitter    icon-facebook    icon-linkedin   

0