On était à Innov’Acteurs pour parler innovation participative, crowdsourcing & appel à compétences en interne

calendrier.png 13/07/2017

MyCrowdCompany était présente à la 4ème édition du Campus Innov’Acteurs, une journée d’échanges et de rencontres, dédiée à l’exploration des bonnes pratiques du management de l’innovation participative.

L’innovation participative, à l’heure où les modèles traditionnels de l’entreprise sont remis en cause, a tout pour s’imposer comme un véritable levier d’engagement : elle libère les forces vives et remet les collaborateurs au centre de la démarche d’innovation pour contribuer à réinventer l’entreprise et créer de nouveaux modèles, plus ouverts, plus collaboratifs et plus agiles.

C’est dans cette optique que MyCrowdCompany a eu l’occasion d’intervenir en animant un atelier sur le crowdsourcing et l’appel à compétences internes.

Pourquoi le crowdsourcing ?

Parce qu’aujourd’hui, les collaborateurs de l’entreprise attendent des entreprises qu’elles les écoutent et prennent en compte leurs voix. Pour preuve, ils sont 74% à être prêts à se lancer dans l’intrapreneuriat, alors que 63% des entreprises n’ont encore aucun programme d’intrapreneuriat.
Un fossé, qui laisse apparaître un défi de taille pour les entreprises : donner la parole à ses collaborateurs sera clé pour favoriser durablement l’innovation et l’engagement.

Et si cette prise de conscience est en grande partie due à l’influence de la Génération Y, se faire entendre et prendre part au processus créatif de l’entreprise est une attente qui est somme toute, partagée de manière intergénérationnelle.

Des initiatives commencent par ailleurs à fleurir de manière spontanée dans les entreprises, impulsées directement par les collaborateurs et cristallisent l’émergence d’un nouveau mouvement : le corporate hacking, c’est-à-dire le fait que les collaborateurs, sans recourir à la hiérarchie ni aux schémas décisionnaires internes, décident eux-mêmes de s’emparer des sujets pour « hacker » l’entreprise et faire bouger les lignes.

A travers l’émergence de ces nouveaux modes de collaboration, l’intelligence collective sera ainsi demain, plus que jamais un pilier de décision majeur de l’entreprise. La co-construction permettra d’innover et se transformer tout en mettant les collaborateurs au cœur du dispositif.

La question n’est donc plus de se demander s’il faut y aller mais véritablement, comment y aller ?

Anouar El Fathi d’Enedis présente son programme d’intrapreneuriat avec MyCrowdCompany

Anouar El Fathi de Enedis a pu aborder son expérience et présenter son cas d’usage, le lancement de son programme d’intrapreneuriat, sur lequel MyCrowdCompany l’accompagne.

L’idée : donner à ses collaborateurs les moyens de porter leurs projets, et de se constituer une vraie taskforce avec le profil de collègues dont les compétences permettent de les mener à bien.

L’objectif est d’aller plus loin que la boîte à idées et incuber les idées les plus hots afin de les transformer en vrais projets concrets pour l’entreprise. Chaque collaborateur peut porter un projet, le structurer en missions, puis, avec notre fonctionnalité de matching de compétences, identifier les meilleurs profils pour les réaliser. Quant aux collaborateurs qui ont envie de s’impliquer sur les projets, ils ont la possibilité de les filtrer par compétences, centres d’intérêts, près de leur lieu de travail ou au 4 coins du monde.

Avec le module de gamification, plus ils s’impliquent, plus ils gagnent des points, débloquent des badges et des privilèges : un bon moyen de valoriser les initiatives et créer l’émulation autour de la démarche d’innovation participative !

Partager cet article

icon-twitter    icon-facebook    icon-linkedin   

0